2 activités pour travailler la motricité pour pas cher (Montessori)

Le mois dernier a été un peu compliqué financièrement parlant alors j’ai cherché à confectionner moi-même des activités de type Montessori pour Léontine :)

Je me suis baladée dans des enseignes de type Centrakor et La Foire Fouille à la recherche de petits objets à détourner.

Les pinces à linge en bois à enfiler sur les bords d’un saladiers

activité-montessori-15-mois-bébé-pinces-lingeÀ La Foire Fouille j’ai trouvé un sachet de pinces à linge en bois. Honnêtement, je ne me souviens plus du prix… C’était absolument dérisoire ! Une fois rentrée à la maison, j’ai cherché dans mes placards un saladier dont les bords seraient assez fins pour permettre aux petites mains d’enfiler les pinces : bingo ! Le mien vient d’Ikea, il est en plastique léger mais possède un socle en caoutchouc ce qui lui permet de rester bien à sa place.

J’ai montré à Léontine comment enfiler les pinces sur le bord du saladier une fois, elle a tout de suite compris et s’est mise à reproduire le geste. J’avoue avoir été assez étonnée car l’exercice n’était vraiment pas évident. Il demandait de la précision et donc… De la patience ! Ce dont elle a relativement bien su faire preuve.

Les premiers jours, c’était vraiment rigolo car une fois l’activité terminée, nous rangions les pinces dans le saladier. Plusieurs fois, en allant dans le salon, j’ai trouvé pleins de petites pinces enfilée mais plus de petite personne dans les parages…! La demoiselle avait donc pris l’initiative de s’entraîner :)

pinces-linge-bois-montessori-motricité pinces-linge-bois-montessori-motricité-2

Les anneaux de rideaux en bois à enfiler sur la tige du porte essuie-tout

anneaux-rideaux-montessori-motricité-3

À Centrakor cette fois-ci, j’ai acheté des anneaux en bois pour rideaux et un support pour essuie-tout. J’ai voulu simplifier un jeu que l’on avait à la maison et que Léontine ne parvenait pas encore à faire à cause du poids des pièces à enfiler.

anneaux-rideaux-montessori-motricité anneaux-rideaux-montessori-motricité-2
Vous l’aurez deviné, le but est simple : enfiler les anneaux en bois sur la tige du porte essuie-tout ! Les gros ronds de rideaux sont bien adaptés et facilitent l’exercice mais celui-ci se complique de par la taille de la tige. Si l’enfant est assis, il va devoir lever les bras pour parvenir à enfiler l’anneau. S’il est debout, c’est bien plus simple !

Quelques jours plus tard, j’ai acheté des anneaux plus petits pour varier la difficulté.

Je ne sais pas si c’est lié mais depuis, ma fille parvient à faire le jeu que nous possédons avec les pièces plus lourdes. Elle doit vraiment se concentrer et parfois, ce n’est pas évident. Quand elle n’arrive pas à enfiler la pièce sur la tige, elle râle et s’en va… Puis revient :)

Publicités

Mon avis sur les couches lavables Grovia

Couches lavables : c’est le mot-clef capable, après haussement des sourcils, de faire prendre à ma mère un air passablement méprisant. Pour elle, faire porter des couches lavables à son enfant c’est revenir 50 ans en arrière et s’appesantir d’une corvée dont les femmes ont mis du temps à se défaire : le lessivage des langes souillés. A en croire ma mère, je suis rétrograde (un peu, c’est vrai !)… Non maman : je n’ai pas choisis les couches lavables pour le plaisir de faire des lessives (quoi qu’étendues sur le séchoir à linge, c’est sacrément mignon…) !

Si j’ai opté pour les couches lavables, c’est d’abord pour une raison purement économique : les couches jetables coûte très chères et en l’occurrence, depuis que ma vie à changé, je n’ai plus les moyens d’en acheter. Quand j’ai dis à mon mari que je souhaitais passer aux lavables, il n’a pas bien compris pourquoi de prime abord. Puis je lui ai dit combien nous coûtaient mensuellement les paquets de couches… Il a été plus que partant !

couche-lavables-groviaLa couche lavable Grovia en… immersion !

A la naissance de ma fille, j’avais très envie qu’elle porte des lavables mais ça a été un échec parce que j’étais très mal renseignée d’une part, et que BABI oblige, je n’ai absolument pas eu le temps de faire de lessives (ni même d’aller faire pipi, de me laver, de manger…) !

Maintenant que le tableau est dressé, j’avais envie de vous parler des couches lavables que j’utilise pour ma fille depuis qu’elle a un an (oui, un BABI ça occupe…). J’ai choisis des Grovia achetée une bouchée de pain sur Leboncoin.

Ce sont des couches évolutives (grâce à des pressions qui permettent de réduire la taille de la culotte) qui suivent bébé de la naissance à la propreté. J’ai choisis un modèle TE2 (comprendre en deux parties) : une culotte de protection et un pad (ou insert). On peut insérer à l’intérieur du pad un booster afin d’augmenter la capacité d’absorption de la couche. Bien sur, j’utilise un voile de protection à placer sur le pad afin de récupérer les selles.

Voici la culotte (1) (ici version à scratch mais il existe aussi une version avec fermeture par goussets), un pad (2) et un booster (3) :

couche-grovia

Ce qui est vraiment super avec les TE2 Grovia c’est la possibilité, en cas de pipi, de ne changer que le pad et le booster et de conserver la culotte pour un nouveau change. Au quotidien, je tourne donc avec 2 à 3 culottes par jour et 5 à 6 pads. J’utilise les booster pour la sieste. Je stocke les couches sales dans une pochette zippée imperméable avec un coton sur lequel j’ai déposé quelques gouttes de HE de Tea Tree.

Le fait d’acheter mes couches lavables d’occasion a un autre avantage que celui du prix : c’est la capacité d’absorption des couches. Plus elles sont lavées, plus les couches lavables absorbe l’humidité (c’est pourquoi on vous dit de les faire tremper une ou plusieurs nuits avant utilisation lorsqu’elles sont neuves).

La nuit, je n’ai pas tentée le diable… Ma fille est en jetable. En revanche, une promo sur le site Clara Bulle m’a fait sauter le pas : j’ai acheté une P’tit dessous Bamboo nuit. THE couche pour la nuit il paraît !

Concernant le nettoyage des couches : à la machine à laver une fois par jour, 30° pour les culottes, 60° pour les pads (je ne sais pas du tout ce qui est conseillé par la marque). Je ne mélange pas les couches avec mon autre linge blanc : elle restent quand même imbibées de pipi. Je n’utilise pas de lessive…! Juste quelques gouttes d’HE de Tea Tree. J’étends les couches au soleil sur l’étendage (hyper rapide), c’est l’un des meilleurs moyens de les détacher d’ailleurs !

Mon avis

Je suis donc bien contente de cet investissement (une soixantaine d’euros sur Leboncoin pour 6 couches et de nombreux pads + boosters). J’ai une préférence pour les pads dont l’intérieur est en matière polaire : ils restent beaucoup plus doux même après de très nombreux lavables. Je trouve les cotons bien plus rêches… Sinon, je suis une adepte de la couche version fermeture pressions : pas de scratchs à nettoyer et impossibilité pour ma fille d’ôter sa couche (ce qu’elle sait très bien faire avec les scratchs…). Dernier point : j’adore leur look. Je viens de voir Les nouveautés Grovia sur le site LiliNappy, vraiment vraiment mignonnes !

lilinappy-grovia-culotte-de-protection-a-pressions-grovia